Au Dojo

EXEMPLES DE PROGRESSION POUR LES GRADES KYU


L’idée même de progression technique ou pédagogique est extrêmement difficile à manier en Aïkido puisque toute la pratique n’est que répétition et aller-retours incessants entre des «bases» et des «variations».

Il faut bien pourtant aborder les différentes techniques et formes de travail dans un certain ordre, obéissant à une certaine logique. Le présent document propose ici, à titre d’exemple, une possibilité de progression logique. Il y aurait, bien sûr, d’autres combinaisons possibles et il ne faut surtout pas comprendre, ni tenter d’appliquer, cette progression de façon rigide. Dans cet esprit, elle peut servir de base à l’évaluation des grades Kyu, aidant ainsi professeurs et pratiquants à situer les différents niveaux.
Ces grades Kyu sont attribués, au sein du club, par le professeur, dans les premiers mois et années de pratique, avant l’obtention de la ceinture noire.

5 KYU

TACHI WAZA
Ai Hanmi katate dorilkkyo - Shihoo nage - Irimi nage
Katate doriShihoo nage - Tenchi nage
Shomen uchilkkyo - Irimi nage
SUWARI WAZA
Ryote doriKokyu hoo
 Shikko (déplacement)

4 KYU

TACHI WAZA
Katate doriIkkyo - Nikyo - Kote gaeshi - Irimi nage
Uchi kaiten nage - Kokyu nage - Ude kime nage
Sokumen irimi nage
Kata dorilkkyo - Nikyo
Al Hanmi katate doriNikyo - Sankyo - Kote gaeshi - Ude kime nage
Shomen uchiKote gaeshi
Yokomen uchiShihoo nage - Ude kime nage
Ryote doriTenchi nage
Ushiro Ryote doriSankyo
SUWARI WAZA
Ai Hanmi katate dorilkkyo - Irimi nage
Shomen uchiIkkyo - Irimi nage

3 KYU

TACHI WAZA
Katate ryote doriIkkyo - Nikyo - Kote gaeshi - Ude kime nage - Kokyu hoo - Kokyu nage
Ryote doriIkkyo - Shihoo nage - Kokyu nage
Ushiro Ryote doriIkkyo - Nikyo - Kote gaeshi - Shihoo nage - Irimi nage
Ude kime nage - Kokyu nage
Yokomen uchiIkkyo - Nikyo - Sankyo - Yonkyo - Kote gaeshi - Irimi nage - Kokyu nage
Shomen uchiNikyo - Sankyo - Yonkyo - Kokyu nage
SUMARI WAZA
Ryote doriIkkyo – Nikyo
Kata doriIkkyo – Nikyo
Shomen uchiNikyo - Sankyo - Yonkyo - Kote gaeshi
HANMI HANDACHI WAZA
Katate doriShihoo nage - Uchi Kaiten nage
Shomen uchiIrimi nage

2 KYU

TACHI WAZA
Kata dori men uchiIkkyo - Nikyo - Sankyo - Kote gaeshi - Shihoo nage - irimi nage - Kokyu nage
Ushiro Ryo kata doriIkkyo - Nikyo - Sankyo - Sokumen irimi nage- Kokyu nage
Kata doriSankyo - Yonkyo- Kokyu nage
Katate doriSankyo - Yonkyo - Sumi otoshi - Aiki otoshi - Koshi nage- Kokyu nage
Shomen uchiShihoo nage - Soto kaiten nage - Uchi kaiten nage- Kokyu nage
Yokomen uchiGokyo- Kokyu nage
Ryote doriKote gaeshi - Irimi nage- Kokyu nage
Ai Hanmi katate doriKoshi nage- Kokyu nage
Katate ryote doriIrimi nage- Kokyu nage
Ushiro ryote doriJuji garami - Sokumen irimi nage- Kokyu nage
Chudan tsukiIkkyo - Irimi nage- Kokyu nage
Jodan tsukiHiji kime osae- Kokyu nage
Ushiro Ryo hiji doriIkkyo- Kokyu nage
Mae Ryo kata doriSokumen irimi nage- Kokyu nage
SUWARI WAZA
Ryo Kata doriIkkyo - Nikyo
Yokomen uchiIkkyo - Nikyo - Sankyo - Yonkyo - Gokyo - Irimi nage
Kata doriSankyo
Ryote doriKote gaeshi - Irimi nage
HANMI HANDACHI WAZA
Shomen uchiKote gaeshi
Ryote doriShihoo nage
Katate doriSoto Kaiten nage

1 KYU

TACHI WAZA
Ushiro eri doriIkkyo - Kote gaeshi - Shihoo nage
Jodan tsukiIkkyo – Nikyo - Sankyo - Shihoo nage - Irimi nage - Kaiten nage
Chudan tsukiNikyo - Sankyo - Kote gaeshi - Kaiten nage
Shomen uchiGokyo
Muna doriShihoo nage
Ushiro Katate dori kubi shimeKote gaeshi - Shihoo nage
Katate ryote doriJuji garami
Diverses frappes
et saisies
Ikkyo - Nikyo - Sankyo - Yonkyo - Kaiten nage - Sumi otoshi -
Koshi nage - Sokumen Irimi nage
 Toutes les applications de Ude kime nage à partir de
la base Shihoo nage et de Hiji kime osae à partir de la
base Ikkyo et Nikyo ura.
SUWARI WAZA
Yokomen uchiKote gaeshi
Shomen uchiGokyo
HANMI HANDACHI WAZA
Shomen uchiIkkyo - Nikyo - Gokyo
Katate doriNikyo
 Toutes les techniques réalisables en Suwari waza et
en Hanmi handachi waza.

TEMPS D’ETUDE MINIMUM REQUIS à PARTIR DE L’OBTENTION
DU GRADE PRECEDENT :

5e KYU : 3 mois
4e KYU : 4 mois
3e KYU : 6 mois
2e KYU : 12 mois
1er KYU : 12 mois


Ces délais sont des minima réglementaires qui correspondent au travail d’un pratiquant normalement doué, mais pratiquant de manière très assidue, intensive et
quasi-quotidienne. Pour la grande majorité des élèves, il faut envisager un temps d’étude nettement plus long, en moyenne, sans doute, multiplié par deux.

ETIQUETTE ET COMPORTEMENT


01. En montant sur le tapis et en le quittant, vous devez saluer.
02. Saluez toujours en direction du SHOMEN et du portrait du fondateur.
03. Respectez vos instruments de travail. Le GI (tenue de pratique) doit être propre et en bon état, les armes rangées lorsqu’elles ne sont pas utilisées.
04. Ne vous servez jamais d’un GI ou d’armes qui ne vous appartiennent pas.
05. Quelques minutes avant la pratique, vous devez être échauffé, assis en seiza, tous sur une même ligne. Ces quelques minutes permettent àvotre esprit de faire le vide, de se débarrasser des problèmes de la journée et préparent à l’étude.
06. Le cours commence et se termine par la cérémonie formelle du salut. II est essentiel d’être à l’heure pour y participer mais si vous arrivez en retard, vous devez attendre à côté du tapis jusqu’à ce que l’enseignant vous fasse signe de vous joindre au cours, saluez en montant sur le tapis. Veillez aussi à ne pas perturber le cours.
07. La façon correcte de s’asseoir sur le tapis est la position en seiza. Mais si vous êtes blessé au genou, vous pouvez vous asseoir en tailleur. N’allongez jamais les jambes et ne vous adossez pas au mur ou à un poteau, vous devez être disponible à chaque instant.
08. Ne quittez pas le tapis pendant la pratique sauf en cas de blessure ou de malaise.
09. Quand le professeur montre une technique, vous devez restez assis en seiza et regarder attentivement, Après la démonstration, saluez un partenaire et commencez à travailler.
10. Dès que la fin d’une technique est annoncée, arrêtez immédiatement votre mouvement, saluez votre partenaire et rejoignez les autres pratiquants en ligne.
11. Ne restez jamais debout sur le tapis sans travailler. S’il le faut, restez en seiza en attendant votre tour.
12. Si pour une raison ou pour une autre vous devez absolument poser une question au professeur, allez vers lui, ne l’appelez jamais : saluez-le avec respect et attendez qu’il soit disponible. (Un salut debout suffit dans ce cas).
13. Quand le professeur vous montre un mouvement en particulier pendant le cours, mettez-vous à genoux et regardez attentivement. Saluez-le lorsqu’il a terminé. Quand il corrige un autre pratiquant, vous pouvez vous arrêter de travailler pour regarder. Asseyez-vous en seiza et saluez, de même.
14. Respectez les pratiquants les plus gradés. Ne discutez jamais à propos de technique.
15. Vous êtes là pour travailler, non pour imposer vos idées aux autres.
16. Si vous connaissez le mouvement et que vous travaillez avec quelqu’un qui ne le connaît pas, vous pouvez le guider. Mais n’essayez pas de corriger si vous n’avez pas le niveau YUDANSHA (ceinture noire).
17. Parlez le moins possible sur le tapis.
18. Ne vous prélassez pas sur le tapis avant ou après le cours. II est réservé à ceux qui désirent pratiquer.
19. Le tapis devrait être balayé chaque jour avant les cours et en fin de journée. Chacun est responsable de la propreté du dojo.
20. II est interdit de boire ou de manger pendant les cours.
21. Le port des bijoux est à proscrire pendant la pratique.
22. On dit habituellement «Onegaï shimasu» (litt. : je vous fais une requête, s’il vous plaît) au moment du salut du début du cours et «Arigatoo gozaïmashita» (merci) en fin de cours.
23. II convient de faire son possible pour respecter l’harmonie du dojo et donner de la plénitude à la pratique. Vous pouvez inviter quiconque à venir regarder un cours à n’importe quel moment à condition que les règles suivantes soient observées :
– Prenez place avec discrétion, ne posez jamais les jambes sur un meuble et n’adoptez pas une position semi-allongée.
– Il est interdit de boire ou de manger pendant les cours.
– Ne parlez à personne se trouvant sur le tapis.
– Ne vous promenez pas pendant que le professeur montre ou corrige un mouvement.
Bien qu’il y ait de nombreuses règles d’étiquette à assimiler, elles viendront naturellement avec une pratique régulière. Ne soyez pas vexé si on vous corrige un détail, car chacun est important pour la sécurité de tous et a un but éducatif précis qui s’inscrit dans la perspective de la discipline : le développement physique, mental et relationnel des pratiquants. L’Aïkido n’est pas une religion mais une éducation et un perfectionnement de l’esprit.